Ursula Koffi, promotrice de cinéma : « Man sera l’une plaque tournante du cinéma ivoirien »

La 1ère édition du Festival du film des 18 montagnes ouvrira ses portes au grand bonheur des amateurs et professionnels du cinéma. Ursula Koffi est la promotrice de cet évènement culturel visant à promouvoir le 7e art. La cinéaste se dévoile à cœur joie avant les festivités qui se préparent avec minutie. 

 

Etes-vous prête pour le top départ du festival ?

Nous allons aborder la dernière étape du festival qui constitue l'apothéose, la nuit du cinéma qui aura lieu les 9 et 10 juillet 2021 et du 15 au 17 juillet 2021. Nous aurons l'apothéose avec l'arrivée de nos festivaliers dans la ville de Man pour célébrer le cinéma.

 

Pensez-vous que votre projet mobilise les populations et les acteurs du cinéma ?

Oui il y a beaucoup d'engouements autour de ce festival qui n’est à sa première édition.

 

Les lauréats seront-ils honorés à la hauteur de leurs prix ?

Nous connaissons toutes les réalités d'une première édition, nous ferons de notre mieux pour honorer nos festivaliers et les lauréats.

 

Peut-on dire que Man fait désormais partie des villes attractives du cinéma ivoirien ?

Man sera une plaque tournante du cinéma ivoirien. On peut le dire ainsi. Nous avons pendant 10 jours, formé des jeunes talentueux qui ont vraiment envie d'exercer dans le cinéma. Ils nous l'ont démontré et nous savons qu'au sortie de cette formation nous aurons plus de tournage de films dans cette zone montagneuse avec son patrimoine culturel.

Entretien réalisé par

Aimé Dinguy’s N.