Nigéria / Le milliardaire Michael Ataga assassiné par une étudiante

C’est une partie de sexe qui a mal tourné et a emporté malheureusement un puissant homme d’affaires. L’affaire fait la Une de tous les journaux de Lagos depuis le week-end dernier. Michael Usifo Ataga, le milliardaire nigérian, PDG de Super TV et directeur de Super Network Limited a été assassiné par une jeune étudiante. Un meurtre qui a plongé sa famille et tous ses proches dans la tristesse.

La police vient d’arrêter la jeune fille. Et, à voir les premiers éléments de cette affaire, il s’agirait d’une histoire de sexe qui a mal tourné. Michael Ataga et Mlle Chidinma Adaora Ojukwu, une étudiante de 21 ans, se connaissaient depuis peu. La semaine dernière, ils se sont donnés rendez-vous pour un moment de plaisir dans un bel appartement meublé, dans le quartier de Lekki à Lagos. Une vidéo d’un restaurant non loin prouve qu’ils ont mangé là avant d’aller dans l’appartement.

Interrogée par la police, la jeune étudiante a donné sa version des faits. Selon elle, tout est parti du comportement violent d’Ataga. Mais aussi parce qu’elle était sous l’effet de la drogue et de l’alcool.

« Nous avons bu et fumé ensemble. On s’est bien amusés et ensuite, je suis allée chercher à manger. Le lendemain, il voulait faire l’amour mais j’étais fatiguée. Et comme je refusais, il a commencé à me violenter. J’ai dû céder », raconte-t-elle.

Selon Chidinma Adaora, après avoir fumé et mangé, ils étaient tous les deux défoncés dans l’après-midi. « Mais je n’étais pas contente de la première partie de sexe. A cause de ce qu’il fait », précise-t-elle. Toutefois, au moment où elle était devant la télé en train de fumer, Ataga est revenu à la charge.

Elle lui a signifié qu’elle n’était pas contente de ce qu’il avait fait la première fois. Et elle a ajouté : « Tout ça pour quoi ? Tu ne me donnes rien. Tu n’es prêt à m’aider, mais tu préfères jouer avec moi ». C’est alors que Michael Ataga a sorti sa carte bancaire et la lui a tendue en lui disant d’aller au guichet automatique et de retirer le montant qu’elle voulait.

« Il m’a donné le code. Mais en même temps, il est devenu violent. Il voulait me prendre encore. J’ai commencé à me défendre. Et, à un moment donné, il m’a cogné la tête contre le mur et j’ai riposté. Il s’est mis à m’étouffer. J’étais contre le placard de la cuisine. Là, j’ai allongé mon bras et j’ai saisi un couteau. Je l’ai poignardé deux fois dans le cou et une fois dans l’estomac », dit-elle.

Quelques secondes après, alors qu’Ataga agonisait dans son sang, elle a pris peur. Elle s’est habillée rapidement, a cherché la clé. Puis, dès qu’elle l’a retrouvée, s’est enfuie. « J’ai retrouvé la clé où il l’avait gardée et j’ai quitté l’appartement. Quand je suis partie, je n’ai contacté personne. Je ne me sentais pas bien avec ce que je venais de faire », dira-t-elle.

Ce qui ne l’a pas empêchée de faire un tour au guichet automatique avec la carte de l’homme qu’elle venait d’abandonner mourant.

« Je suis allée et j’ai retiré de son compte 380 000 Naira (environ 500 000 F cfa) et non 5 millions de Naira. Je voulais utiliser l’argent que j’ai retiré pour payer mes frais de scolarité. Je ressens beaucoup de remords ».

Michael Usifo Ataga avait d’abord été déclaré disparu. Pendant quelques jours, la police a mené l’enquête. Des contrôles ont été effectués dans son bureau de l’île de Victoria. Tout le monde dans son entourage était paniqué, à commencer par sa femme et ses enfants, qui résident à Abuja.

Malheureusement, le corps sans vie de cet homme d’affaires de 50 ans a été retrouvé ce jeudi dans la matinée, dans un appartement de Lekki phase 1. Il y avait de multiples blessures sur son corps.

Après vérifications, il a été constaté plusieurs prélèvements effectués sur son compte bancaire. Brenda Ataga, son épouse, coordinatrice nationale du programme d’expansion du gaz GPL, est abasourdie. Toute la famille a du mal à réaliser ce qui vient de se passer.