Italie / L’ivoirienne Fatou Diako distinguée par la municipalité de Naples pour son engagement contre le Covid-19

L’ivoirienne Fatou Diako, basée à Naples en Italie a été honorée et au-delà d’elle, toute la Côte d’Ivoire. Le lundi 28 juin, dans le hall de la Loggia del Maschio Angioino, 20 femmes dignes d'éloges dont l'engagement a marqué plus d’un pendant la pandémie  ont reçu la reconnaissance de la municipalité de Naples. Un hommage à la force, au courage et à la ténacité a été rendu à ces femmes de Naples.

Parmi elles, Fatou Diako qui a fondé l'Association de promotion sociale “ Hamef” à Naples. Ces dernières années, elle s'est distinguée par son engagement à plusieurs reprises, devenant un symbole et une référence pour de nombreuses femmes migrantes venant du continent africain. Aujourd'hui, Fatou Diako est également présidente de Article 21 Campania (une association qui lutte pour la protection de la liberté de la presse) et du Conseil des immigrés de la municipalité de Naples. Fatou Diako a reçu le prix pour son travail pendant la pandémie. En effet, à travers Hamef et en collaboration avec des associations, des Ong et des collectivités locales, elle a activé un réseau de soutien aux familles en difficulté.

« Je dédie ce prix à toutes mes sœurs. A ma mère, aux femmes de l'association Hamef, aux femmes de « Article 21 », aux femmes du projet « Seeds », aux femmes des communautés de la diaspora et aux femmes de nos réseaux d'associations, Ong, syndicats confédéraux et organisations nationales et internationales », a déclaré Fatou lors de la cérémonie en présence des assesseurs Lucia Francesca Menna, assesseur à l'égalité des opportunités, des libertés civiles et de la santé, Alessandra Clemente, assesseur au patrimoine, aux travaux publics et à la jeunesse et Giovanni Pagano, assesseur pour les politiques de travail, d'innovation et d'autonomie de la ville.

« Mais de façon particulière, poursuit Diako, je dédie ce prix aux femmes de l'amnistie qui travaillent chaque jour sans droits et qui attendent un titre de séjour depuis plus d'un an ». Une médaille de la municipalité de Naples accompagné d'un parchemin de remerciements était la reconnaissance donnée à la fondatrice de l'association Hamef. « Un grand merci à l'autorité de la ville de Naples, le maire  l’honorable Luigi de Magistris, le conseiller pour la jeunesse, à l’assesseur pour l'égalité des opportunités, l’assesseur pour les politiques du travail », a-t-elle déclaré.

Kodjané